20 avril 2016

PARKING BLUES

Voici un texte qui date d'il y a bientôt 20 ans. Sauf la phrase sur la France des sondages "qui va mieux" (sic), je pourrais l'avoir écrit aujourd'hui.   Errant parmi les véhicules agglutinés près de la supérette, elle se dandine d'une jambe sur l'autre. Perdue ? Trop vieille pour ignorer où est la voiture familiale, pas assez pour un trou de mémoire vous envoyant aux quatre cents diables, elle n'a guère l’air de ceux qui, enfouis dans rêverie ou ru­mination, oublient tout le reste. Elle voit les clients arriver. Elle veut... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 05:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2016

L'Incompris incompris.

  Voici un film qui a connu un parcours rare : il a une première fois fait un flop,  et connu une deuxième vie flatteuse et méritée. Flop initial : la critique commença par étriller Comencini à Cannes en 1967, traitant Mon fils cet incompris de mélo commercial, lui reprochant de racoler au moyen d'une « basse sensiblerie ». La pire, celle-ci : « On n’a pas le droit de venir tripoter avec de grosses mains d’adultes ce royaume interdit, ce monde mystérieux de l’enfance (…) Ce cinéma-là, c’est... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2016

Tremble, canaille (moi, bien sûr) !

  Quand on poste sur les forums internet, il faut s'attendre à prendre des gnons. Et réagir, ou les ignorer comme quand on évite de marcher dans les sous-produits canins qui ornent parfois les trottoirs, appelés alors crottoirs. Ces gnons sont distribués par un genre de haut personnage qu'on va appeler Le Justicier. - Il vous tombe dessus sans prévenir, comme la grêle et les impôts (heu, pas les impôts). Vous ne l'avez pas vu venir car, le plus souvent, vous ignoriez son existence (est-ce la vraie cause de son ire ?) - Il... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2016

Prière de ne pas déranger !

  Cadeau du week-end, une chanson indémodable, à faire écouter à ceux qui se bouchent les oreilles devant le monde qui va, bien et surtout mal. (Et, chers nouveaux visiteurs, vous avez le temps d'explorer le reste du blogue !) https://www.youtube.com/watch?v=ajG8P_XS8-I Parlez, parlez, mes bons messieurs Vous les poètes de ce temps Mettez panache à votre plume Et parlez-nous de votre lune On vous écoute distraitement Mais ça ne fait rien de temps en temps Vos idées folles se font chemin Et quelque fois on en prend une Et... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2016

Nuit debout partout !

  Je suis bien incapable de savoir ce que peut donner, dans le durée, le mouvement Nuit Debout. Mais je sais ce que donne la démocratie parlementaire à la française : - Un président de la République tout puissant sauf devant la Gattazie et les banksters. - Un Parlement dans la seule puissance est de protéger ses privilèges, tant il est impuissant devant les lobbies. - Une inféodation aux superstructures européennes non-élues. - Des élus dont la principale qualité est de trahir leurs engagements. Parmi les élus... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2016

Hou hou, y a quelqu'un ?

Voilà une question que j'aime bien poser aux défenseurs des Palestiniens (même qu'ils ont raison) c'est : qu'ont-ils fait (manif, pétitions, communiqués, pressions etc.) pour que le médecin palestinien emprisonné et torturé chez Kadhafi soit libéré ? Je n'ai jamais eu de réponse sauf une fois, qui tenait surtout de l'embrouille. Un gazier qui, comme j'insistais, m'avait juré qu'une partie de l'extrême-gauche avait réagi, tatatam. Je lui avais demandé qui. Il avait fini par me citer... une brève en pages intérieures du bulletin... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2016

Madame Marilyn

Pour l'aider à s'occuper de sa douzaine (pas d’huîtres, et moins comestible) notre mère employait une femme du pays (qu'elle avait bien du mal à payer, mais passons). Une bonne personne qui pour Maman avait toutes les qualités. Sauf une : elle recevait Paris-Match, que nous pouvions lire en allant chez « Vovo » (une de nos sœurs bébé l’appelait comme ça) chercher « la » galette (on n'est pas breton pour rien). Et dans Paris-Match, qui pourtant n'était pas Paris-Hollywood, l'abomination de la désolation en matière... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2016

Mort aux lanceurs d'alerte !

Ça et là des voix, augustes bien sûr (genre le gugusse Fion*), s'élèvent contre la tyrannie de la transparence que menace d'imposer l'entreprise Panama Papers. C'est vrai, si on ne peut plus lire des revues cochonnes cachées dans un livre de Géo (le plus grand) sans qu'Agnan nous dénonce à la maîcresse, où qu'on va ! Ces grands défenseurs de la vie privée (qui ne le serait), on ne les a jamais entendus s'élever contre les caméras de vidéo-surveillance et la récupération de données personnelles piquées sur internet. Contre les... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 05:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2016

Ecr. Volt. !

Il est de bon ton, actuellement, d'accuser Voltaire de tous les vices. Et Dieu-Allah-Yahvé (soyons œcuménique) savent s'il en avait : méchant camarade, courtisan, raciste, partisan de l'ordre injuste, exploiteur. Ce qui m'amuse (façon de dire) c'est qu’autrefois dans mon éducation intégriste on le vomissait aussi*... mais sans évoquer ceux-là, seulement ce qui le rend toujours et plus que jamais indispensable : sa dénonciation du fanatisme religieux, son combat pour la tolérance, la liberté de penser, sa défense des... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2016

Jolly Jumper, fin

  L'histoire de ma petite dernière commence dans le rire et finit dans les larmes. Rire d'avoir joué au plus malin avec un garagiste malhonnête. Ce monsieur avait imaginé, avec un vendeur son complice, de reprendre à un retraité de 68 ans son AZAM de 24 000 km (urgent le remplacement, non ?) pour lui fourguer une 2 cv 6 neuve, au grand dam de sa dame et ministre des finances. Et, tenez-vous bien, la soustraction se faisait à 1500 F. Même en 1976, c'était léger-léger pour ce qui reste la Rolls des 2cv :... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]