10 mars 2016

Art mineur ? Non, art court !

Pas oublié cette scène d'Apostrophes où Gainsbourg, jamais avare de mauvaise foi quand il le voulait (ou quand l'alcool l'y poussait) reprochait à Béart de pratiquer un art mineur. Non, Gainsbarre, la chanson n'est pas un art mineur mais un art court, comme une miniature, comme une bible au format « tom pouce », comme un œuf de Fabergé. Une miniature : elle sait parfois inclure tout un monde dans deux minutes trente-cinq, y inscrire sans la réduire une tragédie (Les magnolias, Adamo), aller au plus profond d'une... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 mars 2016

Todd moi-je-sais !

  Ah Todd, saint patron des péremptoires. Son livre post-attentats de Charlie-Hebdo réduit les manifestants du 11 janvier à l'état de catholiques-zombies. Dans un passage de ce long sermon, il se livre en sus à un réquisitoire contre « les vieux ». J'en pique quelques extraits carabinés : Le temps d’insertion très court du lignage dans la société française explique une bonne partie du taux de chômage supérieur des jeunes d’origine maghrébine. Pas question ici d'une autre explication : l'allergie aux... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 mars 2016

Rouaud : style et réserve

    Au risque assumé de la plus sotte immodestie (heureusement que Najmi-le-dingue ne vient pas lire ce blogue), je dis qu'il est peu d'écrivains contemporains dont je jalouse le style. Jean Rouaud est de ceux-là. Sa virtuosité n'est jamais gratuite, le déroulé d'apparence complexe obéit non à une logique de mise en infériorité du lecteur (comme le fait certain Trissotin de Médiapart) mais à son projet d'auteur soucieux d'embrasser la totalité de son objet, d'aller au plus juste des lieux, des personnes, des sentiments.... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2016

KILL CRUELLAGRICOLA !

Tout le monde connaît l'existence des « territoires délaissés ». Voici une histoire vraie, exemplaire de cet abandon volontaire, vécue dans une commune de trou-du-cul-du-diable. Tout le monde, je pense et j’espère, devinera qui est la sorcière !   Conte agricole Il était une fois un gars et une fille. Ils venaient de racheter une auberge dans un petit village de campagne. Mais, comme ils possédaient moins de louis d’or que d’espoir, ils avaient emprunté à la banque de la grand’ville. Au milieu de cette... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2016

Médiapart mon (dés)amour !

Médiapart, j'y suis venu après des mois, non, des années d'hésitation tant la personne de son fondateur me défrisait les poils des bras (remember La Face cachée du Monde). J'ai fini par le faire. Je suis tombé sur un journal bien fait et bien maquetté, à cent lieues du moribond Rue89. Un journal très fort sur l'investigation, normal sur le reste. Un Club où on peut trouver de tout, aussi bien du remarquable (plus parfois que dans la partie Journal) que du lamentable, du conspipi, du poétique comme moi je suis mathématique. Mais... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:36 - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 mars 2016

Les Protocoles des Sages de Sion.

  L'antisémitisme n'a jamais vraiment disparu. Il se porte fort bien de nos jours, grâce à la conjonction entre des prophètes de malheur genre Soral-Doublepatte et Dieudonné-Patachon, les soutiens inconditionnels à la politique criminelle du gouvernement israélien et les barbus des quartiers. On en a encore vu des traces brunâtres sous une article de Médiapart consacré à un escroc de haut vol. Historiquement, un de ses sommets fut (et reste) les sinistres Protocoles des Sages de Sion. Une glose de ce livre putride, faite par le... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2016

Le temps passe, mal.

Longtemps j'ai regardé Pagnol de loin, le résumant (sas l'avoir ni lu ni vu, j'ai honte) à des histoires avé l'assent tirées du catalogue de Marius et Olive, ô fan de chiche. Et puis je suis tombé par hasard sur le premier tome de ses mémoires d'enfance. Je l'ai lu avec attendrissement, séduit par la sensualité des scènes : je veux dire qu'on voyait, entendait, humait, touchait avec précision le paysage, acteur presque principal, le tout dans une langue élégante mais pas affectée, où passe souvent l'humour. Mais ça restait,... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 06:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]
02 mars 2016

LES SALAUDS

La haine et la peur du migrant chassé par la guerre, même si c'est un enfant, ne sont pas des nouveautés, comme le montrera le texte ci-dessous écrit en 1939. Noter que la plupart de ces « salauds » se sont intégrés. Tellement d'ailleurs que, pour quelques-uns, on en retrouve à naviguer avec les gars de la Marine. Ne jamais oublier que la guerre d'Espagne a été, en quelque sorte, le lever de rideau de la Seconde Guerre Mondiale. Tiens, ça me rappelle un anecdote. Un ami enseignant l'espagnol avait fait venir « Mourir... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 mars 2016

AU BOUT DE L'ENTONNOIR

  Le suicide au travail n'a jamais vraiment quitté l'actualité. A voir nos Robins Déboisent du gouvernement prendre aux pauvres pour donner aux riches, ça risque pas. Il y a un certain temps, j’ai lu ça dans un forum : Comme si on était éduqué à se déprécier au lieu d'être éduqué à ruer dans les brancards. Après le suicide d'une postière, j'avais écrit ce qui suit, et n'a hélas pas perdu de son actualité : Plus encore que l’éducation, il y a tout un discours entendu depuis, en gros, l’arrivée de la crise en 1973, sur le... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 février 2016

MA CHE BELLA MACCHINA !

  Au cas où vous ne l’auriez pas encore réalisé, chers lecteurs muets comme le fantôme de Buster Keaton (qui ne parlait pas car il avait une voix de crécelle), je suis multi-passions, et ce n'est pas fini. En voici une autre : les belles voitures, surtout les oldies but goldies. Comme celle-ci, d'une marque qui a souvent avancé cahin-caha (mais vite, elle a quelques records du tour dans ses carters – aux essais). Cette ragazza ennemie jurée des Ferrari dans les années 60, conçue pour les courses d'endurance, en a... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]