06 avril 2016

Justice est passée...

Sur l'incurie de l’Éducation Nationale dans cette terrible affaire, tout a été dit, je n'y reviendrai pas. Les parents ont raison de poursuivre l'Etat. Mais ils ont tort d'en vouloir à l’agresseur de leurs enfants de s’être suicidé et d'ainsi échapper au procès : - Ce procès eût été une terrible épreuve, sans qu'ils soient sûrs d'en tirer un effet thérapeutique, un juge n'est pas un psychologue. - Et surtout, on peut dire qu'il a eu lieu en appliquant ici la formule consacrée : « il s'est fait justice ». L'homme s'est... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2016

Mistral perdant

La vieillesse est un naufrage, et quand c'est dans le pastis que la mer prend Renaud, ce Renaud que tant de gentils ont aimé (j'en fus), on a le Titanic. Car enfin, voter pour un Fion à droite toute, qui ferait passer Juppé pour un comique de quinzaine commerciale, une grenouille de bénitier du dangereux repaire de gauchistes l'Abbaye de Solesmes... il n'y a pas de mots pour ça ! Aux dernières nouvelles, il a encore changé d'avis et pense se consacrer à la pêche à la ligne. S'il est aussi bon avec sa gaule, les gardons vont... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 avril 2016

Leloir Paris... (merci Trenet)

Dans une autre vie et un autre siècle, votre serviteur a animé un émission sur la chanson française – tu m'étonnes ! – pour un radio dite libre (libre surtout de crever en quelques années, tuée comme ses copines par les grosses). C'est comme ça qu'il a pu aller quelques années au Printemps de Bourges en ayant accès avec ses confrères radioteux à « l'accueil Pro ». Endroit peuplé de VIP en tous genres, artistes, journalistes, staff du PdB etc. partagés en deux : ceux qui nous ignoraient ostensiblement (le pire :... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2016

Les Collines de Rabiah

Hier dans la nuit sur Inter, chez la douce et remarquable Kathleen Evin, j'ai écouté un écrivain parler du Liban d'avant, du Liban de la guerre civile et de ce qui en reste maintenant. D'un Liban jadis paisible, bigarré, cultivé, où les diverses communautés se parlaient, à un Liban fracturé, affaibli, affairiste, proie de tous ses voisins. Ravagé par une guerre terrible qui est le modèle des guerres actuelles au Moyen-Orient, de la Syrie à la Somalie en passant par la Lybie et plus si affinités daeshiennes. Il faisait un parallèle... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 09:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]
31 mars 2016

La reine des cabrioles

  Ma quatrième fut la reine des cabrioles, et c'est ce qui la perdit. Jolly Jumper IV y prit goût sur une petite départementale, au bout d'une ligne droite où j'apercevais un tracteur agricole tenant mal sa droite. A l'instant de le frôler, il trônait franchement au beau milieu de la route : oh funérailles ! Une seule solution : le fossé, dix mètres de ronces valant mieux que deux tonnes de ferraille. Coup de volant. Et si on évitait le précipice ? Autre coup de volant, direction le ravin d'en face. Allez, on repart... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2016

Lady Magny

Stop, écoutez d'abord ! https://www.youtube.com/watch?v=uUpPS7KBhsQ Si je dois, avec la plus grande peine, limiter ma discographie à dix chansons, elle en ferait partie. Pourquoi ? Pour la voix, bien sûr, pour la musique, lancinante, pour l'accompagnement d'une rare force et simplicité. Mais aussi parce que, depuis des années que j'écoute cette chanson, je n'en ai toujours pas fait le tour. On ne peut pas savoir qui sont ces gens, riches ou pauvres, bons français (les prénoms) ou immigrés (Melocoton) garçon ou fille... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2016

Le Fourgon de la mort

Le jour où on appris ça, soit jeudi dernier, voici ce que j'ai écrit : « 12 morts dans un accident. Logiquement, ça devrait faire la une de tous les médias, tous les ministres devraient se ruer devant télés, micros et stylos dans la chapelle ardente de Montbeugny. Ah oui mais ce sont des Portugais. Et pire, des ouvriers. » Ce drame a pratiquement disparu des radars et, à part les ministres des Transports et de l'Intérieur qui ont juste pris le temps de faire rédiger un communiqué par leurs services, rien. Qu'a-t-on... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 09:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2016

Monsieur tout rouge

Monsieur Barbarin, cardinal de son métier en attendant mieux, poussé dans le dos par l'indignation populaire devant son inaction à sanctionner son clergé en faute à l'inverse de son action à sanctionner les pédés, les gouines qui auraient pu (horreur!) laisser venir à eux les petits enfants sans être prêtres, Monsieur tout rouge (coucou Léo*) demande pardon. Sur le coup on se dit : que c'est beau, le repentir de ce saint homme de Dieu ! Et puis on réfléchit. On se souvient que le pardon ne peut être demandé que par... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 mars 2016

La Deuche de Monsieur l'Abbé

  Ma troisième, malgré sa couleur, je n'osai jamais l'appeler "la belle bleue". Cette vieillerie me vint d'un saint homme de Dieu, le brave et austère vicaire de ma paroisse, qui connaissait certainement plus la rhétorique que la mécanique. Bosses, éraflures, raccords de peinture approximatifs sur un fond général aussi délavé que les yeux d’un alcoolo en phase terminale, elle présentait tous les signes extérieurs de la pauvreté. Et je ne parle pas des signes intérieurs : outre l’inévitable plancher à troutrous, la capote... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2016

LES DEMOiSELLES DU CHâTEAU

Sous mon article consacré à « la tondue de Chartres », plus d'un commentaire a souligné le caractère terriblement destructeur de la justice dite « populaire » en période trouble. Allez, une histoire de femmes ayant pratiqué la collaboration horizontale (il y en eut, qui n'était pas toutes sincèrement amoureuses) qui n'a fini que dans le ridicule. Dans le pays de ma mère (et de ma marraine, qui a fait 15 mois à Rawensbrück sur dénonciation, elle revint en faisant la moitié de son poids de départ) les demoiselles... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]