03 juin 2016

Bizarrini... Vous avez dit Bizarrini...

(Les autophobes peuvent faire marche arrière, les curieux, ouvrir les mirettes !) Il Commendatore, alias Enzo Ferrari, avait un caractère de cochon, qui lui a servi de moteur V12 mais aussi l'a privé, à intervalles réguliers, de gens de valeur avec un caractère aussi épouvantable que le sien. Ainsi Giotto* Bizzarini, parti avec d'autres pour ne plus supporter, outre Monsieur Ferrari, Madame, tout aussi caractérielle. Après avoir travaillé pour les uns et les autres, il créa sa propre marque. Le plus cocasse fut que cet excellent... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]