4012028408

Sauf à croire que les écolodames qui accusent Beaupin sont des mythomanes assoiffées de vengeance politique ou/et, qui sait, téléguidées par des forces occultes comme : le Ps, la Sarkozie et ses affluents, les gars de la Marine et les Chinois du FBI, il faut dire que le monsieur s'est mis dans le pétrin jusqu'au cou avec ses pratiques de bite sur patte.

M'enfin, il semble que la chose était sue de plus d'un et une. Voir s'indiniaiser tous ceux qui jusque là s'en fichaient comme de colin-tampon et couraient à son mariage ou cohabitaient sans frayeur (sauf les dames) dans les assemblées, municipales, territoriales, nationales, partisanes, voir s'indiniaiser les VIP d'un parti qui compte toujours un Tron des pieds et un Balkany-suce-ou-je-tire, il y a de quoi se la peindre en vert (je vous jure que ça m'a échappé). Et ne parlons pas du nommé Keller LR (ça rime) qui tanne Beaupin et oublie son tweet sexiste contre Vallaud-Belkacem

Ce genre de pratique est aussi vieille que les harems, les droit de cuissage, les sacristies et les camps scouts. Dans la jungle politique, entre l'ivresse du pouvoir de ceux qui l'exercent et soumission ou la soif de pouvoir de ceux (ici, celles) qui en rêvent, on est bien coincé. Pas sûr qu'une loi y changerait quelque chose.

Cela touche tous les partis : voir le gars qui s’occupait ses pieds des dames s'occupait aussi de ce qu'il y a au-dessus de ces pieds. Quand même, les Verts... Moi qui suis né à l'écologie avec Pierre Fournier (la Gueule Ouverte), qui ai vu naître l'écologie politique avec espoir du temps de René Dumont, de Brice Lalonde (non, pas lui) et, plus récemment, de Marie-Christine Blandin, quelle déculottée (oh pardon).

Que va faire Madame Cosse ? Du Anne Sinclair ? Du Hillary Clinton ? Démissionner (dans tes rêves, Al) ? Divorcer et épouser DSK ?

Déclaration de David Cormand, d'EELV :

Il y a sûrement une forme de peur de dénoncer ce type d'actes, au risque d'apparaître comme faible

C'est quoi, ce tortillage de fion ? Il y a quelques années, j'avais rédigé pour mes élèves une fiche sur le harcèlement scolaire. Un de mes buts était de les aider à briser l'omerta. A ne plus jamais apprendre ce qu'un môme avait dit à ses parents ne comprenant pas pourquoi il n'avait jamais parlé de son racket : « je ne suis pas un mouchard ». Sur cette fiche on pouvait lire : Dénoncer les moqueries graves, celles qu’on subit ou celles faites aux autres, cela n’est pas de la lâcheté, mais du courage.