29 février 2016

MA CHE BELLA MACCHINA !

  Au cas où vous ne l’auriez pas encore réalisé, chers lecteurs muets comme le fantôme de Buster Keaton (qui ne parlait pas car il avait une voix de crécelle), je suis multi-passions, et ce n'est pas fini. En voici une autre : les belles voitures, surtout les oldies but goldies. Comme celle-ci, d'une marque qui a souvent avancé cahin-caha (mais vite, elle a quelques records du tour dans ses carters – aux essais). Cette ragazza ennemie jurée des Ferrari dans les années 60, conçue pour les courses d'endurance, en a... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 février 2016

COMMENT ESTOIT LA TRES HORRIFICQUE ABBAYE D’AMONAZ,

         Un pastiche comme on les aime, fourbi dans les années 60 par un lycéen dont le vrai nom est à découvrir sous les divers Ma ozan, Manazo, Amonaz. La "grosse rivière" était un roule-crottes, "l'ample forêt" un bosquet (on est bien chez Rabelais). Je ne suis pas, hélas, l'auteur de ce petit chef d'oeuvre paru dans l'irégulomadaire des lycéens. Existe-t-il aujour'dhui un élève capable d'écrire aussi bien ? " Adonc, laissant l’isle désolée de Ma ozan, naviguâmes par un jour, en sérénité et tout... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2016

QUAND LE REQUiN ET LA MOUETTE B... !

  Je m'étais bien moqué en son temps du recueil de poèmes poet-poet de Dominique Galouzeau-hisse-et-ho de Villepin, contant les amours tempétueuses d'une mouette et d'un requin. Maintenant que j'apprends le nom de son nègre, Bruno Lemaire, futur Présiment de la Répourrie à ce qu'il dit, je vais me moquer de Nono-belle-plume, je réécris mon hommage : « On veut bien que Monsieur Galopin de Villesot (non : Galopin de Lemaire) ait des qualités d’homme politique. Mais pour ses talents de plume, faudrait pas trop... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2016

L'enfant qui n'a pu que sauter

Avec ce texte, je commence une rubrique Anthologie : des passages de livres qui m'ont particulièrement marqué par leur contenu ou/et leur style, l'un ne saurait aller sans l'autre. Je commence avec un récit autobiographique dont les premières pages ont un contenu « osé » (comme on dit au thé de la baronne) qui a failli m'arrêter. Je ne regrette pas d'avoir continué. (Le petit copain du narrateur enfant, Fabi, s’est suicidé quelques pages auparavant. Sa mère travaillait dans un salon de coiffure. Le récit commence... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 06:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2016

" Je ne puis servir les autres qu'en étant moi-même "

      Il est un écrivain qui me suit depuis le début de mon âge d’homme. Je l’ai découvert dans ses chroniques du Canard Enchaîné. Il m’a appris la curiosité (avec cette maxime placée au fronton d’un musée nantais et de l’un de ses livres : « L’inconnu me dévore »). Et surtout l’indignation, mais sans la haine qui est souvent la marque de fabrique des pamphlétaires. Il a fustigé l’état gaulliste, le colonialisme, l’OAS, l’Église catholique (mais salué Jean XXIII à sa mort, car il avait... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 février 2016

DéPART VERS l'iNCONNU

Encore un cours que je ne suis pas près d'oublier. Cette année-là, les Sixièmes avaient la chance rare de bénéficier d'un cours dédoublé (Pas deux, et puis quoi encore? Signé : Le Ministre) ce qui permettait un travail différent. J'installe donc ma mini-chaîne stéréo dans un salle à l'écart (pour ne pas déranger) et leur dis : « Voilà, vous allez écouter de la musique. Si ça vous inspire, vous pourrez écrire (c'était le but, il n'a pas été atteint et la suite va montrer que pas grave). Je ne vous demande pas... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:58 - Commentaires [8] - Permalien [#]

22 février 2016

STOP LA CORRIDAPHOBiE !

Vous aimez le sang la chique et le molard, alors allons-y Alonso. C'est un texte ironique écrit il y a quelques années pour faire (bipbip) Heitz (Télérama) Durand (Libé) et Marmande (Le Monde).Contre la corridaphobie galopante des belles hâmes humanistes, contre les déburnés de tous sexes, élevons le rempart des saines traditions, celles qui font qu’un peuple ne débande pas, ne se débande pas, et reste uni queue haute !Les traditions, elles n’ont que trop disparu, à l’instar de celle des sacrifices d’enfants aux regrettés temps du... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 février 2016

POéSiX

      Lac, c’est un mot lent qui cou- Le sur mon Lit comme L’eau Lumineuse. ........................................................ Ma tête Me gêne Mille Mots Murmurent. ......................................................... Matin printannier Merveilleux moment Mimosa en fleur Mouvement des branches Murmure du vent ......................................................... Sa vie Se perd Si seulement le temps Sautait par les parois, lui laissant Sûrement le temps. ... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 05:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2016

MORT ET RéSURRECTiON d'UN éCHEC

   (Dernier article sur ce film unique. Demain... de la poésie !) On peine à croire que La Nuit du Chasseur n'eut à sa sortie aucun succès aux EUA (et guère plus en France, ce sont les ciné-clubs et la télévision publique qui lui ont redonné ensuite vie aux heures creuses de la nuit et lui ont conféré enfin la célébrité qu'il mérite). Le jour où j'ai découvert sur un site l'accueil fait à cette perle noire et blanche, j'ai fini par avoir confirmation de ce que je subodorais : * Il est sorti en noir et blanc... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 07:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 février 2016

JODY et le FAON

  Les livres, chez moi, il y en a presque partout, des milliers. Si je devais n'en garder que dix (quel supplice) il y en a un qui entrerait dans la malle aux trésors : Jody et le Faon, la plus belle preuve pour moi qu'un vrai livre pour enfants est d'abord un livre à lire et relire à tout âge car inépuisable. Je l'avais lu une première fois en quatrième. Il avait vite quitté ma mémoire. Plusieurs décennies après, je le retrouve dans un vide-grenier. Je crois relire, comme une sorte de madeleine de Proust en papier, une... [Lire la suite]
Posté par alceste1 à 08:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]